Accepter la douleur

Publié le par Miles

Hi guys !

Depuis que j’ai commencé ce blog, j’ai très peu parlé de ma maladie et de ses conséquences. Aujourd’hui je ressens le besoin de vous parler de la douleur et comment je parviens aujourd’hui à vivre avec elle.

En octobre, cela fera dix ans que l’on m’a diagnostiqué cette maladie et il était déjà trop tard. Les douleurs ont commencé à cette époque. Elle a atteint son pic le 6 juin, après ma première intervention. Puis ça a continué jusqu’à aujourd’hui. On m’a toujours dit de prendre mes médicaments et de vivre avec la douleur, que c’était ainsi. Qu’avec le temps elle disparaitrait et que j’arrêterai probablement mes médicaments si je me muscle le dos comme il faut. Oui sauf que voilà je le fais et j’ai toujours mal. On continue de me dire qu’avec le sport, j’éviterai une nouvelle intervention d’ici quelques années. C’est la seule chose en laquelle je veux bien croire.

Je me muscle, mais j’ai toujours mal. Pourquoi ? Personne ne sait répondre à ma question. On ne sait pas pourquoi j’ai mal. Tous cherchent, mais cette question reste sans réponse. Peut-être qu’il n’y en a pas, c’est ainsi. C’est en tout cas ma vision des choses, même s’ils cherchent toujours cette hypothétique réponse. Pour ma part, je ne veux pas savoir. J’ai mal et c’est comme ça. C’est moi qui l’endure et personne d’autre, mais je crois que beaucoup l’oubli.

En fait, on a voulu m’élever en me disant que je devais prendre mes médicaments et que la douleur était quelque chose qu’il ne fallait pas endurer, qu’elle n’était pas normale et par conséquent, la faire taire par les médicaments. J’ai refusé. Alors non pas que je ne prends pas d’anti douleur, parce que j’en ai besoin quand j’ai mal (et encore c’est quand ils font effet), mais je voulais trouver des réponses à mes questions par moi-même.

Alors j’ai cherché. J’ai beaucoup lu, je me suis beaucoup renseigné en discutant avec des personnes dans mon cas. Je dus constater que la douleur était pour eux une chose anormale et pénible à vivre. Je suis d’accord sur le deuxième point, mais pas sur le premier.

Je m’explique. Mes lectures m’ont conduite à m’intéresser à la culture bouddhiste. Et vous savez quoi ? Bingo, j’ai gagné au loto ! À travers les livres du Dalaï-Lama, j’ai appris que la douleur n’était pas quelque chose de si anormal qu’on veut bien le dire. En fait, les paroles du Dalaï-Lama m’ont permis de mettre des mots sur elle et en acceptant qu’elle soit normale, cela m’a permis de l’accepter et comme conséquence, j’ai vu une diminution de ma douleur. Je n’ai pas vraiment à me plaindre, parce que je peux travailler et me donner à ma passion de l’écriture. Je peux faire du sport aussi à certaines limites. Après avoir lu ces livres, ma vision de la douleur s’est transformée. Je la vois désormais comme une amie/ennemie. Amie parce qu’elle m’a appris des tas de choses sur la vie, par exemple, et j’ai pu le vérifier à plusieurs reprises que lorsque l’on trouve un sens aux choses que nous faisons, nous survivons mieux et que cela ne repose que sur la force qui découle de la volonté. Prenons un exemple universel : l’accouchement. La future mère sait qu’elle va avoir mal, mais elle endure la douleur parce qu’elle sait qu’à la fin de la route, elle tiendra son enfant dans ses bras. Voilà le sens de la chose et c’est ce qui lui permet de surmonter cette épreuve et d’endurer la douleur. Et vous voyez, tout cela est au-delà de la force physique ou de la jeunesse.

Le sens que j’ai trouvé à ma douleur et il y a peu que cela est arrivé et c’est pourquoi  ce blog a été créé est tout simplement parce qu’à mon tour, je veux aider grâce à ce que j’ai pu apprendre. J’ai appris qu’il n’y a pas de barrière infranchissable et qu’en se donnant les moyens d’arriver où on veut, on va loin. On peut refuser l’évidence et se battre. Ce monde offre tellement de possibilités. Battez-vous et vous irez loin. Suis-je idéaliste ? Peut-être, mais je préfère ça plutôt que de passer à me plaindre et de ne rien tenter.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Accepter la douleur

Publié dans Maladie

Commenter cet article

marie 22/08/2015 17:07

Bonjour,
j'ai lu votre article avec attention car je souffre un peu du dos et on me propose une opération, mais je crains d'avoir plus de douleurs qu'actuellement. Serait-ce indiscret de vous demander de quoi vous avez été opérée? merci d'avance pour votre réponse
Marie

Miles 22/08/2015 17:51

Bonjour Marie , non pas du tout au contraire. Je ferai un article spécialement pour ça et raconter pour l'occasion , ce qui m'est arrive. N'hésitez pas a me contacter via over blog ou hellocoton si vous avez des questions particulières , j'y répondrai avec plaisir si mes connaissances le permettent.

Perfectimperfection 23/09/2014 12:19

Merci beaucoup pour ton commentaire :) Je suis d'accord avec ce que tu dis, et puis chacun est différent donc n'aura peut-être pas la même vision que d'autres sur la douleur :).
En tout cas merci :)

Lily (Je suis superficielle) 03/09/2014 20:48

Ton article sur la douleur est très intéressant.
J'ai survolé par le biais de mes études quelques notions sur la douleur. Il y a des perceptions de la douleur très différentes en fonction des pays et des cultures. Donc aucune perception n'a à t'être imposée, c'est toi qui choisi celle dans laquelle tu t'identifies. Contente que ces lectures t'aient permis d'avancer.